Restauration du Kifanlo

Le bateau est désarmé en 1980. L'association O.C.E.A.M. (Organisme de culture d'étude et d'action marine) en fait l'acquisition en 1983.

Le bateau a été restauré par les derniers charpentiers de marine des Sables (Chantier Union et Travail), la maison Poyaud révisant entièrement le moteur d'origine.

Terminés en mai 1983, ces travaux ont été menés dans le double but de conserver au navire son aspect d'origine et d'en faire un bateau très sûr, pouvant embarquer 11 passagers pour une demi-journée de pêche au chalut.

Le plan de restauration comprenait l'installation d'une mâture pour voilure d'appui, utilisée pendant la pêche au thon.

Il comprenait également l'installation des apparaux de pêche, notamment des deux grands tangons latéraux qui, relevés, sont à l'origine de l'appellation de "gazelle".

Pour des raisons de sécurité, quelques modifications ont été apportées : les cales ont été compartimentées et la passerelle équipée d'électronique : radar, sondeur...

Le "KIFANLO" devient alors le premier bateau de pêche à être classé monument historique le 14 mai 1984.

La deuxième campagne de travaux engagée en 1999 et réalisée par les chantiers navals Durand à Marans à concerné la restauration du pont.

L'association organise au départ des Sables d'Olonne des mini-croisières éducatives , des journées de classe de mer, ou sorties en mer pour tout public désireux d'approcher le métier de marin pêcheur.