Historique du Lechalas

Cette vedette à vapeur fluviale a été construite en 1912 par un ingénieur des Ponts et Chaussées qui lui a donné son nom, et mise en service le 25 octobre 1913.

Cet ingénieur étudia l'aménagement des estuaires soumis à la marée et posa en 1869 les principes de l'aménagement des fleuves maritimes que l'on appliqua longtemps après à la Loire.

Appartenant au Service de Navigation des Ponts et Chaussées (Service de la Navigation de la Loire 5ème section), le " LECHALAS " était à l'époque des grands travaux sur la Loire le moyen de transport idéal pour les ingénieurs qui se rendaient à Paimboeuf ou au canal de la Martinière.

Son aménagement avait été soigneusement étudié pour offrir un cadre agréable aux diverses personnalités qui devaient visiter la Loire.

Conçu comme un bateau de promenade pour un petit groupe de personnes, il comportait notamment un salon entièrement vitré dont tous les éléments avaient été travaillés et choisis dans des matériaux précieux (cuivre, teck), ainsi que des " water-closets " à l'anglaise.

Le " LECHALAS " a été une des figures célèbres de la Loire jusqu'aux années soixante. Rachetée par un particulier en 1968 qui voulait l'utiliser pour faire de la navigation de plaisance sur les canaux, la vedette a quitté Nantes et la Loire pour aller sur la Vilaine, à La Roche-Bernard.

Le " LECHALAS " perd alors sa machine à vapeur qui depuis est conservée au musée du château des Ducs de Bretagne de Nantes (collection des Salorges), mais la transformation du bateau est abandonnée et celui-ci reste au milieu de la Vilaine jusqu'en 1983.