Restauration du Simone II

Peu avant la mort de son propriétaire, le bateau, qui a atteint un âge respectable, finit par couler dans son abri.

Monsieur Philippe Boisdron le découvre en 1984 à l'état d'épave et pare au plus pressé en sortant la coque de l'eau.

La "SIMONE II" est remisée dans un champs, au bord de l'Erdre et cela lui évitera sans doute une ruine irrémédiable.

Jean-Jacques Cadoret, passionné de l'Erdre sur laquelle il navigue depuis sa plus tendre enfance, repère le bateau de façon fortuite et décide de lui trouver un abri.

Douze membrures et une trentaine de mètres de bordés plus tard, le "SIMONE II" est remis dans son état d'origine et motorisé avec un 5,7 Couach NC1 de 1940.

"SIMONE II" est ainsi une pièce unique et certainement l'un des rares représentants en France du yachting à moteur du début du siècle.

Il est présent lors de nombreux rassemblements et régates de bateaux anciens en tant que bateau comité.

Le bateau, classé monument historique le 29 mai 1997, est mouillé à Sucé-sur-Erdre.

Des infiltrations et le vieillissement de la coque ont été à l'origine d'une campagne de travaux en 1999 et 2000.

Le bateau avait été conçu par un ébéniste, le hasard a voulu que sa restauration soit confiée à un ébéniste qui a ainsi perpétué le savoir faire et l'œuvre du "Père Maillaud".