Historique du Va-Pas-Trop-Vite

Construit en 1934 par le chantier Bouché actif à Pornic entre 1918 et 1939, le " VA-PAS-TROP-VITE " est un cotre crevettier (Grand voile, foc, trinquette, flèche) de la baie de Bourgneuf.

Ce type de bateaux s'est développé entre les deux guerres et a perduré dans la région jusqu'au déclin total de la voile entre 1945 et 1950.

Conçu pour la petite pêche des crevettes et des crustacés aux casiers, ainsi que pour la "drague aux boucauts" (crevettes grises) sur les fonds sableux, le " VA-PAS-TROP-VITE " reste le dernier exemplaire navigant sur lequel on retrouve les caractéristiques propres à ce type d'activité et à cette zone de navigation :
fond plat, tirant d'eau raisonnable malgré une quille assez profonde, lest en fonte important autorisant une grande surface de voile nécessaire dans les efforts de traction de la drague, étrave à très faible élancement, brion arrondi, formes avant généreuses et très porteuses.

Les formes arrières sont au contraire assez fuyantes et le tableau de faible hauteur, favorisant une tonture élégante, a une quête relativement importante.

Sa carène est donc caractéristique des voiliers de travail de la Basse Loire.

Bien que construit à une époque ou la motorisation est déjà assez développée, le bateau est un voilier pur qui n'a jamais dû être motorisé au cours de sa vie de bateau de travail, qu'il mène jusqu'en 1950.

Ses formes arrières très peu porteuses ne lui permettent qu'un moteur de faible puissance tout à fait insuffisant pour les activités auxquelles il se livrait.